Parcoursup : + 7 % de vœux en PACES

Par
Sophie Martos -
Publié le 15/05/2019
parcoursup

parcoursup
Crédit photo : AFP

Ce mercredi vers 19 heures, quelque 900 000 candidats inscrits sur la plateforme Parcoursup (contre 812 000 en 2018), dont 651 000 lycéens, recevront les premières réponses à leurs vœux d'orientation dans le supérieur.

Pour les filières sélectives (IUT, BTS, classes prépas, écoles sur concours ou dossiers) ce sera « oui », « non » ou « en attente ». Pour les filières non sélectives (licences générales), « oui », « en attente » ou « oui si » dans le cas où l'université considère que le candidat ne possède pas encore toutes les connaissances et compétences requises. Il est accepté à condition de suivre un parcours d'accompagnement.

Pour ce cru 2019, le nombre de vœux pour intégrer la Première année commune aux études de santé (PACES) a bondi de 7 % en 2019 – soit 187 000 vœux supplémentaires par rapport à 2018, révèle une note du ministère de l’Enseignement supérieur publiée en avril.

Plusieurs hypothèses peuvent expliquer cette augmentation comme le desserrement du numerus clausus (+13 % en médecine en 2019), qui peut encourager certains candidats, mais aussi l'incertitude liée à la réforme de l'accès aux études médicales annoncée pour 2020.

PACES et IFSI sur le podium des filières les plus prisées

Les filières santé restent plébiscitées. Désormais accessibles sur Parcoursup, les formations sanitaires et sociales comme les Instituts de formations en soins infirmiers (IFSI) ont été choisies par un candidat sur dix. 

Les IFSI avec 9,6 % des vœux confirmés sont la formation la plus demandée sur Parcoursup, suivie par la licence de droit (4,6 % des vœux) et la PACES (3,3 % des vœux). En PACES, 9 % des candidats ont opté uniquement pour cette filière.

Une corrélation s'opère entre les vœux en PACES et dans les formations sanitaires et sociales. Plus d'un candidat sur cinq ayant confirmé un vœu en PACES a choisi aussi une formation sanitaire et sociale, pour l'essentiel en IFSI.

Les délais de réponses des candidats ont été raccourcis. À partir de ce mercredi 15 mai, les candidats ont cinq jours pour se prononcer sur chacun de leurs vœux de départ. Le délai de validation est ramené à trois jours à partir du 20 mai, au gré des réponses reçues. La procédure de Parcoursup s'achèvera le 19 juillet, deux mois plus tôt qu'en 2018 afin de laisser du temps aux nouveaux étudiants de se préparer.


Source : lequotidiendumedecin.fr