Numerus clausus 2019 : une année record avec 9 314 places en deuxième année

Par
Sophie Martos -
Publié le 23/04/2019
NUMERUS CLOSUS

NUMERUS CLOSUS
Crédit photo : S. Toubon

C'était moins une ! Très attendu, l'arrêté fixant le nombre d'étudiants autorisés à passer en seconde année de médecine a (enfin) été publié le 21 avril, à seulement quelques semaines du concours de la première année commune des études de médecine (PACES).

Pour son avant-dernière année avant sa suppression prévue à la rentrée universitaire 2020, le numerus clausus atteint un record. 9 314 étudiants pourront accéder à la deuxième année de médecine en septembre prochain dans l'une des 39 facultés contre 8 205 en 2018, soit une augmentation de 13,5 %.

Ce numerus clausus comptabilise les places offertes à l'issue du concours de la PACES, les places de l'AlterPACES (entrer en 2e ou 3e année de médecine au cours ou après la validation d'une licence), celles de la passerelle (entrer en 2e ou 3e année de médecine après un doctorat ou une expérience professionnelle) et le nombre de places pour le droit au remords.

Dans le détail, 8 811 places sont disponibles après le concours (dont 426 réservés aux AlterPACES). Aucune ville n'est perdante. 17 facultés (sur 35 facultés - hors PACES adaptée) enregistrent une hausse de son nombre de places (voir tableau ci-dessous). Lyon I gagne le plus de places (+53 places), suivie d'Aix-Marseille (+18), et Saint-Etienne (+16).

L'année 2019 est une année universitaire particulière, quatre facultés : Brest, Paris V, Paris VI et Paris VII expérimentent la PACES adaptée, également appelée PACES One ou PACES particulière depuis la rentrée 2018. Le concept repose sur l'impossibilité de redoubler. Pour garder une équité entre les candidats doublants et primants, deux numerus clausus ont été créés et publiés le 19 décembre 2018 (voir tableau ci-dessous). Ce nouveau modèle participe à l'augmentation globale du numerus clausus. Ainsi, la faculté de Paris V offre 451 places (+100 par rapport à 2018) dont 217 sont réservés aux étudiants en PACES adaptée et 211 en PACES classique (doublants).

Enfin l'AlterPACES se développe une nouvelle fois. Cette année, 426 étudiants provenant d'autres filières de licence peuvent candidater pour entrer en deuxième ou troisième année de médecine (contre 354 en 2018). 17 facultés proposent cette option (voir tableau ci-dessous). Si les places ne sont pas pourvues, elles sont injectées directement dans le numerus clausus classique. Par ailleurs, 429 étudiants peuvent aussi emprunter une passerelle après l'obtention d'un doctorat.


Source : lequotidiendumedecin.fr