Au service des blocs opératoires et de la recherche, les technologies in silico

L'Europe veut doper la simulation numérique en santé  Abonné

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 17/10/2016
numerique

numerique
Crédit photo : Avicenna Alliance/Ansys

Après l'in vivo et l'in vitro, entrons-nous dans l'ère de l'in silico ? C'est en tout cas ce que le Parlement et la commission européenne appellent de leurs vœux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte