Études et inégalités géographiques

Les facultés qui « boostent » les chances des P1, celles qui les plombent  Abonné

Publié le 23/01/2014
fac

fac
Crédit photo : S. Toubon

L’engouement massif des jeunes pour les études médicales se confirme. Selon nos informations exclusives, près de 58 200 bacheliers se sont inscrits en première année commune aux études de santé (PACES) en cette rentrée 2013. La médaille a un revers : il devient de plus en plus difficile de devenir médecin (moins de 13 % de reçus). Surtout, le système de sélection français se révèle très inégalitaire. Le taux d’admission en 2e année varie presque du simple au triple selon les facultés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte