Touchers pelviens : après la polémique, le ministère annonce une refonte de la formation

Les étudiants apprendront les gestes intimes sur des mannequins  Abonné

Publié le 17/12/2015

Un seul tweet aura suffi à déclencher une polémique aux répercussions considérables.

En février 2015, la diffusion sur le réseau social Twitter d’un document – retiré depuis – de la faculté de médecine de Lyon-Sud, avait mis le feu aux poudres. Cette feuille d’objectifs de stage non datée (et qui n’a depuis longtemps plus cours, s’est défendue la faculté), indiquait que les carabins devaient réaliser des « examens cliniques de l’utérus et des annexes par le toucher vaginal et le palper abdominal lors de l’apprentissage au bloc sur patiente endormie. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte