Les anesthésistes piquent le leadership aux radiologues  Abonné

Publié le 12/09/2013

En empochant la plus forte hausse des revenus 2012, avec une croissance du BNC à deux chiffres, les anesthésistes-réanimateurs ont fait coup double en reprenant, avec 203 000 euros de résultat imposable, la tête des spécialités les plus lucratives, devant les radiologues. Ce résultat s’explique en grande partie par la hausse des recettes. « Ce n’est pas la valeur des actes qui a cru mais l’activité, affirme le Dr Michel Lévy, président du Syndicat national des anesthésistes réanimateurs de France (SNARF).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte