Le mot du doyen  Abonné

Publié le 28/05/2015

L’effectif enseignant de notre faculté est l’un des plus faible, aussi bien en valeur absolue que rapporté au numerus clausus. Afin d’éviter que cette faiblesse n’entrave le développement de nouveaux projets, nous avons fait le choix d’affecter plus de moyens sur les priorités identifiées par la faculté : pédagogiques, bien entendu, mais également en soutien des unités de recherche associées aux grands organismes. Ainsi, tous les ans, l’attribution des postes de CCA et d’AHU est intégralement rediscutée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte