Le mot du doyen  Abonné

Publié le 08/12/2016
doyen

doyen
Crédit photo : DR

Peu de facultés ont autant investi que la nôtre dans la simulation et l’enseignement virtuel. Ceci nous permet d’appliquer sans faille le principe selon lequel la première fois ne se fait jamais sur un patient. Mais la simulation ne se limite pas seulement à acquérir le savoir et le geste, elle doit permettre d’apprendre le contexte du geste, de même que le savoir-faire et le savoir-être.

Pr Marc Braun

Source : Le Quotidien du médecin: 9541