Repos de sécurité non respecté

La responsabilité civile des internes n’est pas engagée, selon un cabinet d’avocats  Abonné

Publié le 28/09/2012
1348752504374813_IMG_90130_HR.jpg

1348752504374813_IMG_90130_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

La récente enquête de l’Intersyndicat national des internes des hôpitaux (ISNIH) sur le non-respect du repos de sécurité a amené le cabinet d’avocats Carakters à se pencher sur la question de la responsabilité des internes (« le Quotidien » du 11 septembre).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte