La première année elle aussi réformée  Abonné

Publié le 27/05/2013

Les députés viennent de voter la refonte de la première année commune aux études de santé (PACES) dans le cadre du projet de loi Fioraso réformant l’enseignement supérieur et la recherche. « Les universités pourront désormais expérimenter de nouveaux modes de réorientation des étudiants en difficulté, et d’intégration des études de santé, via des passerelles précoces, en provenance d’autres cursus », s’est félicité Olivier Véran, député socialiste de l’Isère, rapporteur du projet de loi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte