Plus de 54 000 inscriptions en première année

La folie des études médicales s’estompe  Abonné

Publié le 24/10/2011
1319477006292800_IMG_70030_HR.jpg

1319477006292800_IMG_70030_HR.jpg

LES DOYENS ET LES ÉTUDIANTS en médecine redoutaient un puissant appel d’air provoqué par la création de la première année commune aux études de santé (PACES) qui regroupe depuis l’an dernier la médecine, l’odontologie, la maïeutique et la pharmacie. Un afflux massif qui aurait été impossible à gérer. Ils peuvent être rassurés. Selon les statistiques de l’Administration universitaire francophone et européenne en médecine et odontologie (AUFEMO), ce sont exactement 54 178 étudiants qui ont pris place sur les bancs des facultés en PACES. Ils sont 2 % de moins que l’an dernier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte