Et les internes en chirurgie ? Ils sont plus résignés…  Abonné

Publié le 14/05/2018

En 2016, l’étude FIRST (Flexibility in Duty Hour Requirement for Surgical Trainees) avait donné des résultats similaires en termes de satisfaction avec les programmes d’apprentissage à durée « postée ». Néanmoins, par rapport aux internes en médecine, les internes en chirurgie semblaient plus résignés : ils n’étaient que 13 % à être insatisfaits de leur qualité de vie (quelle que soit la durée de leur temps de travail), 11 % à se plaindre de la qualité de l’éducation médicale reçue, 16 % à regretter de ne pas disposer de plus de temps libre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte