DES de médecine générale à 4 ans : le « oui mais » des internes de l'ISNAR-IMG

Par
Sophie Martos -
Publié le 16/04/2018

Les lignes bougent. Réuni ce week-end à Tours l'Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) s'est prononcée en faveur de l'allongement de la durée du diplôme d'études spécialisées (DES) de médecine générale, mais sous conditions.

L'idée d'une quatrième année pour l'internat de médecine générale a fait son chemin, y compris chez les principaux concernés. Si le collège de la médecine générale et les enseignants y ont toujours été favorables, les internes eux s'y opposaient. En cause ? Un nombre de maîtres de stage des universités (MSU) et de terrains de stages trop restreints pour accueillir les futurs généralistes.

Réévaluation de la maquette

Toutes les bases régionales de l'ISNAR-IMG ont été sondées. Le résultat montre que l'ajout d'une 4e année est envisagé uniquement si « la maquette est réévaluée et repensée avec une logique de formation », souligne au « Quotidien » Marion Bouty, porte-parole du syndicat. « L'allongement de la maquette ne doit pas être un remplacement déguisé pour combler le manque d'effectifs médicaux, explique-t-elle.Il faut des critères pédagogiques ». Autre clause : les futurs généralistes devront avoir un parcours de formation personnalisé autour du projet professionnel « avec la possibilité de stages libres », précise l'ISNAR-IMG.

Avant d'en arriver là, le syndicat appelle à plusieurs ajustements du nouveau DES mis en place en novembre 2017. « La réforme n'est pas encore applicable dans toutes les subdivisions. Des inégalités de formation persistent dans l'accès aux stages ambulatoires. Certaines n'offrent pas assez de stages de praticiens de niveau 1 », poursuit Marion Bouty. L'augmentation du nombre d'enseignants est réclamée pour « permettre l'optimisation de ces temps de formation ».

Enquête en cours 

De son côté, l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI) a lancé une enquête en ligne début avril à destination des futurs médecins au sujet de l'allongement du DES de médecine générale. En parralèle, l'IGAS recommande dans un rapport publié fin mars un DES en 4 ans sous réserve « que les conditions de faisabilité soient évaluées et réunies »


Source : lequotidiendumedecin.fr