Le parcours du combattant de la première année

Concours de P1 : les facultés de médecine confrontées au marché lucratif des prépas privées  Abonné

Publié le 03/03/2014

Pour réussir l’hypersélective première année, trois « péhuns » sur quatre suivent la formation d’une des 100 prépas privées de l’Hexagone. Pour renforcer l’égalité des chances des candidats qui ne peuvent pas tous s’offrir les services d’une officine dont le coût moyen est d’environ 3 000 euros par an, les facultés de médecine ont mis en place des tutorats. Il y a deux ans, l’université Paris-XIII a ouvert à Bobigny une prépa santé gratuite unique en son genre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte