Bourses contre les déserts : 466 nouveaux CESP ouverts aux futurs médecins

Par Christophe Gattuso
- Publié le 15/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : Phanie

Les ministères de la Santé et de l’Éducation nationale annoncent l’ouverture de 466 nouveaux contrats d’engagement de service public (CESP) à destination des étudiants (250) et des internes en médecine (216) pour l’année universitaire 2015-2016.

Un arrêté paru ce jeudi matin au « Journal officiel » fixe la répartition de ces postes par faculté de médecine. L’an dernier, 455 contrats avaient été ouverts.

Mis en place en 2010, ce dispositif de bourses permet aux signataires (à partir de la deuxième année d’étude) de percevoir une allocation mensuelle de 1 200 euros brut pendant la durée de leur formation. En contrepartie, une fois diplômés, ils s’engagent à exercer à temps plein dans une zone déficitaire durant un nombre d’années équivalent à la durée de versement de la bourse (avec l’obligation de pratiquer les tarifs conventionnés).

L’objectif de 1 500 contrats signés en 2017 en passe d’être atteint

Cet été, Marisol Touraine avait assuré aux représentants de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), réunis en congrès à Lyon, que les mesures incitatives mises en place pour encourager l’installation des jeunes médecins dans des territoires sous denses rencontraient un réel succès. « L’objectif de 1 500 contrats d’engagement de service public en 2017 sera atteint, avait affirmé la ministre de la Santé. 1 278 ont été conclus à ce jour. »