Dossier

Un module obligatoire pour les étudiants en santé

Avec le service sanitaire, la prévention prend du galon Abonné

Publié le 01/03/2018
Avec le service sanitaire, la prévention prend du galon

Service sanitaire
S. Martos

Promesse du candidat Macron, le service sanitaire sort de terre au printemps. Après une phase expérimentale dans quatre territoires précurseurs (Angers, Clermont-Ferrand, Caen et Dunkerque), de mars à juin, le déploiement à grande échelle est programmé dès la rentrée 2018. Plus de 47 000 étudiants en santé (médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique, kinésithérapie et soins infirmiers) seront concernés par ce module obligatoire dans leur cursus pour l'obtention du diplôme. Le service sanitaire sera élargi aux autres filières santé (orthophonistes, ergothérapeutes, psychomotriciens,…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte