Rétrospective 2017

Après le fiasco des ECNi 2017, la réforme inéluctable

Publié le 27/12/2017
fac

fac
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Les candidats aux ECNi 2017 auront vécu un cauchemar. En juin dernier, 8 900 étudiants avaient dû recomposer dans des conditions désastreuses après l'annulation de deux sessions, entraînant une émotion forte dans la communauté universitaire.

Le motif de ce fiasco ? Des dossiers cliniques progressifs (DCP), l'une des épreuves des ECNi, avaient déjà été traités par des candidats lors d'un examen blanc et d'une conférence de préparation. Deux pas de travers ayant entraîné une rupture d'égalité et une crise de nerfs nationale.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?