Après des mois de crise en Guyane

Urgentiste à Saint-Laurent du Maroni, un plein exercice de la médecine  Abonné

Par
Publié le 01/10/2018
guyane

guyane
Crédit photo : Valérie Parlan

« Les services des urgences saturent partout en France mais lorsque qu’on exerce en Guyane, c’est sans doute encore plus complexe ». Le Dr Crepin Kezza, chef des urgences du Centre hospitalier de l’Ouest guyanais, à Saint-Laurent du Maroni, depuis sept ans, aime les euphémismes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte