Régulation des urgences : le Danemark au-delà du « conservatisme » médical

Par Martin Dumas Primbault
Publié le 10/10/2019
- Mis à jour le 10/10/2019

Depuis sa grande réforme systémique engagée en 2007, le système de santé danois attise la curiosité de ses voisins européens. En France, c'est son dispositif de régulation des urgences qui suscite chez certains la convoitise.

À l'heure où Agnès Buzyn travaille à l'instauration d'un service d'accès aux soins (SAS) pour tenter d'enrayer la croissance exponentielle du flux de patients aux urgences (21,4 millions en 2017), la région de Copenhague a fait le choix depuis 2014 de filtrer drastiquement les entrées en amont.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?