Un arrêt cardiaque au cours d’une garde à vue à Château-Thierry

Policiers et médecins s’opposent sur les versions des faits  Abonné

Publié le 02/02/2009

Mercredi 28 janvier à 19 heures, la police amène aux urgences du centre hospitalier de Château-Thierry (Aisne) un homme interpellé dans la rue en état d’ébriété. Il est examiné par un urgentiste, le Dr X., qui délivre un certificat de non-hospitalisation. L’homme est donc conduit au commissariat en cellule de dégrisement.

Vers 22 heures, l’homme fait un malaise grave. C’est à partir de ce moment que la version de la police diffère de celle des médecins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte