Urgentiste de la Drôme

Non-lieu requis  Abonné

Publié le 06/04/2009

Le procureur de la République de Valence a annoncé qu'il avait demandé un non-lieu dans l'affaire du médecin urgentiste de la Drôme visé par une information d'homicide volontaire (« Le Quotidien » du 8 octobre dernier). Le médecin avait été mis en garde à vue quelques jours après avoir vainement porté assistance à une octogénaire morte d'un malaise cardiaque en septembre 2008.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte