Atteinte à la continuité des soins et déontologie bafouée ? Le ministère débouté de sa plainte contre les médecins intérimaires  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 12/06/2020

Crédit photo : S.Toubon

Le Syndicat national des médecins remplaçants des hôpitaux (SNMRH) a obtenu gain de cause face au ministère de la Santé. Dans une décision du 5 juin, la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins (CROM) d'Île-de-France a rejeté la plainte déposée par Ségur à l'encontre de trois responsables du SNMRH accusés d'avoir bafoué la déontologie médicale et porté atteinte à la continuité des soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte