Bras de fer avec l’État et les banques

Les hôpitaux traînent le boulet des emprunts toxiques  Abonné

Publié le 09/03/2015
1425913118592519_IMG_149306_HR.jpg

1425913118592519_IMG_149306_HR.jpg
Crédit photo : AFP

Mi-janvier, le franc suisse flambe, et la dette hospitalière due aux emprunts toxiques explose. La France découvre que ses hôpitaux ont souscrit des prêts douteux, dans les années 2000, dont les taux d’intérêt, très attractifs durant deux ou trois ans, varient ensuite selon des règles complexes, mêlant parités de change, indices zone euro et hors zone euro, cours de matières premières, indice d’inflation...

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte