Le Conseil d'État donne raison au médecin hospitalier limogé pour avoir porté une barbe

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 19/02/2020

Crédit photo : Phanie

Un médecin du centre hospitalier de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), licencié en 2014 pour avoir refusé de tailler sa barbe considérée comme un signe religieux ostentatoire par sa direction, a obtenu gain de cause au Conseil d'État.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)