Dr Patrice Peyrat, chirurgien au centre Léon Bérard de Lyon

«Trois propositions pour diminuer l’impact de la lumière sur la fatigue visuelle du chirurgien»  Abonné

Publié le 27/01/2020
Pour éviter la fatigue oculaire des chirurgiens, il est possible d’agir sur le niveau d’éclairement (intensité lumineuse), d’éviter une focalisation trop forte de la tache lumineuse et de limiter les contrastes forts entre le champ opératoire et l’environnement. Le Dr Patrice Peyrat qui a réalisé une étude dans les blocs du CLB Lyon explique l’intérêt de la prise en compte de la fatigue visuelle lors de l’aménagement des blocs opératoires.

Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Pourquoi avoir mis en place cette étude sur l’éclairage dans les blocs opératoires ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte