Biopsies ou tests non invasifs, une polémique autour des futurs traitements  Abonné

Publié le 07/10/2019

Crédit photo : PHANIE

De nouveaux traitements de la NASH sont attendus pour 2020. Les hépatologues militent pour que la biopsie ne soit pas obligatoire pour débuter le traitement, comme c'est demandé aujourd'hui dans le label des médicaments. « Le diagnostic de NASH est actuellement fondé sur l'histologie, explique le Pr Serfaty. La question est de savoir si les tests non invasifs sont suffisamment performants pour éviter une biopsie, comme dans l'hépatite C. La biopsie ne doit pas être un frein à l'accès au traitement ». 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte