Vers une robotique souple et discrète  Abonné

Par
Publié le 03/04/2018

Sur le plan de la robotique, il y a encore beaucoup de progrès à faire. « Les exosquelettes du futur seront plus souples et beaucoup plus discrets », projette le Pr Isabelle Laffont. 

Comme l'École polytechnique de Zürich qui a déjà lancé des travaux en ce sens, les roboticiens du laboratoire d'informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM, université de Montpellier/CNRS) croient à cette approche du problème.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte