Verbatims  Abonné

Publié le 08/03/2018

" Exercer regroupés dans une maison de santé correspond aux attentes des étudiants mais ce n'est pas l'unique modèle. Dans les murs ou hors les murs, nous souhaitons surtout davantage de souplesse pour ne pas être bloqués dans les projets d'installation. Il faudra se donner un maximum d'outils pour que les jeunes puissent innover librement dans l'organisation afin de répondre aux enjeux des territoires."

Yanis Merad, Président de l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF)  

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte