Gammapathies monoclonales de signification rénale

Une nécessaire collaboration avec les hématologues  Abonné

Publié le 14/04/2016
collabo

collabo
Crédit photo : PHANIE

La découverte simultanée chez les patients de plus de 50 ans  d’anomalies rénales (protéinurie, insuffisance rénale) et d’une gammapathie monoclonale est une situation relativement fréquente, qui soulève une double question. Celle du diagnostic tout d’abord, qui vise à établir la responsabilité de la gammapathie dans les manifestations observées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte