Après la crise de la pilule

Une évolution inexorable de la contraception  Abonné

Par
Publié le 28/06/2018
pilule choix 1

pilule choix 1
Crédit photo : PHANIE

pilule choix 2

pilule choix 2
Crédit photo : PHANIE

L’augmentation des accidents thromboemboliques veineux associés à certaines pilules œstroprogestatives de troisième génération a fini par semer le doute sur l’ensemble d’une classe pharmacologique. Le Dr Geoffroy Robin, gynécologue au CHRU de Lille, qualifie cette diabolisation d’abusive, en l’absence d’études de cohortes prospectives contrôlées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte