Fluoroquinolone et protéine recombinante BPI

Une bithérapie pourrait atténuer le syndrome d’irradiation aiguë  Abonné

Publié le 25/11/2011
1322497702302521_IMG_72283_HR.jpg

1322497702302521_IMG_72283_HR.jpg
Crédit photo : AFP

DE NOTRE CORRESPONDANTE

« L’ANTIBIOTIQUE fluoroquinolone et la protéine recombinante BPI (rBPI21) ont montré une bonne innocuité chez les humains et notre étude chez la souris suggère que cette combinaison pourrait être efficace chez les individus », déclare le Dr Ofer Levy (Harvard Medical School, Boston) qui a supervisé ce travail publié dans « Science Translational Medicine ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte