Cancer pulmonaire

Une année riche en nouveautés  Abonné

Par
Publié le 26/11/2018
cancer poumon

cancer poumon
Crédit photo : Phanie

En 2011, une vaste étude américaine, NLST, portant sur 53 000 sujets à risque avait comparé un dépistage par radiographie versus un scanner annuel trois années de suite. Au bout de 6 ans de suivi, dans le groupe bénéficiant du scanner la mortalité par cancer pulmonaire était réduite de 20 % et la mortalité totale de 7 %. Cette année, une étude européenne sur 5 300 sujets est venue confirmer ces résultats.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte