Étude NIVOREN GETUG AFU 26 dans le cancer du rein métastatique

Un essai français en vie réelle conforte le nivolumab en deuxième ligne

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 11/03/2019
cancer rein

cancer rein
Crédit photo : Phanie

Avec un bénéfice en survie démontré par rapport à l'évérolimus, le nivolumab est recommandé en Europe et disponible en France, depuis 2016, dans les cancers du rein avancés après échec d'un anti-angiogénique. L'essai NIVOREN GETUG AFU 26, présenté au congrès de l'ASCO Genitourinary (ASCO GU) par le Dr Laurence Albiges, a évalué cette fois-ci en vie réelle l'efficacité et la tolérance du nivolumab (1).

La plus grande étude prospective évaluant le nivolumab en monothérapie

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)