«Un effet vraisemblablement de classe»

Publié le 20/12/2018
DIABETO HANAIRE

DIABETO HANAIRE
Crédit photo : DR

«C’est l’étude EMPAREG Outcome publiée en 2015, qui a ouvert la voie en démontrant les bénéfices d’un inhibiteur du SGLT2, l’empagliflozine, sur la réduction du risque de décès cardiovasculaire et de toute cause confondue et d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque. Depuis, les études CANVAS évaluant la canagliflozine puis DECLARE évaluant la dapagliflozine ont confirmé l’impact positif de cette classe d’antidiabétiques sur la réduction du risque d’insuffisance cardiaque (IC) et de décès.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?