Suivi des patients sous AVK : la CSMF réclame un comité de pilotage interprofessionnel

Publié le 20/04/2012
1334935993343693_IMG_82530_HR.jpg

1334935993343693_IMG_82530_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La nouvelle convention pharmaceutique prévoit que les pharmaciens pourront bénéficier dès 2013 d’un forfait annuel de 40 euros par patient pour le suivi des patients sous traitement anticoagulant. Elle s’est ainsi attiré les foudres des syndicats de médecins libéraux qui dénoncent une violation de leur pré carré. Seule la CSMF s’est prononcée en faveur de ce dispositif conventionnel, jugeant qu’il intervient dans un cadre conventionnel « et implique un suivi avec une négociation nationale, contrairement aux expérimentations de coopération régionale qui s’imposent via les ARS sans qu’il soit possible d’en discuter le contenu ».

Définir les modalités de la coopération

Le syndicat souhaite toutefois la mise en place rapide d’un groupe de pilotage conventionnel interprofessionnel entre pharmaciens et médecins, « afin de définir le contenu et les modalités de cette nouvelle forme de coopération, préciser l’étendue des responsabilités, et mettre en œuvre une traçabilité des décisions ».

Le Dr Michel Chassang, président de la CSMF revendique une participation de son syndicat à ce dispositif. Il est temps, selon lui, de formaliser au niveau national et conventionnel les coopérations interprofessionnelles « qui existent déjà plus ou moins tacitement entre les médecins et les autres professionnels de santé travaillant ensemble dans l’intérêt des patients ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr