Stupeur et vigilance dans les facs

Par
Christian Delahaye -
Publié le 04/04/2019
UFR

UFR
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Trois affaires ont révélé cet automne la recrudescence des actes antisémites perpétrés au sein de facultés de médecine à l’encontre d’enseignants, d’autorités et d’étudiants de confession juive. A l’UFR de Grenoble, une dizaine de tags ont été découverts en septembre. Plusieurs visaient le Pr Patrick Lévy, président de l’université Grenoble-Alpes (UGA). « Rentrée, ça gaze (ra) ? », lit-on sur les murs de la faculté avec stupeur et consternation.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?