Sensibilité au gluten non cœliaque  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 22/05/2018

Décrite pour la première fois en 1980 chez huit femmes se plaignant de diarrhée chronique et de douleurs abdominales disparaissant avec l’éviction du gluten et réapparaissant au test de provocation par voie orale (TPO), la sensibilité au gluten non cœliaque (SGNC) est de définition clinique. Elle associe des symptômes digestifs et non digestifs déclenchés par l’ingestion de blé, d’avoine ou d’orge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte