Quelle place pour l'aspirine?

Par
Publié le 15/04/2019

L’étude AUGUSTUS a été conduite en plan factoriel, chez des patients ayant une fibrillation atriale non valvulaire (FA) et, soit un syndrome coronaire aigu (SCA), traité ou non par angioplastie coronaire, soit une angioplastie coronaire élective avec stent actif (ACESA) afin d’évaluer deux hypothèses relatives à la stratégie antithrombotique : un anticoagulant oral direct (AOD) n’est pas inférieur à un AVK en matière de risque d’hémorragies majeures ou cliniquement pertinentes à 6 mois (hypothèse validée par l’étude) et, l’aspirine augmente significativement le risque d’hémorragies majeures

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)