Une hormone peut en cacher une autre

Quand la dysthyroïdie rencontre la ménopause  Abonné

Par
Publié le 31/01/2019
ménopause thyroïde

ménopause thyroïde
Crédit photo : Phanie

Il faut être particulièrement vigilant sur la fonction thyroïdienne à la ménopause, car les signes cliniques de dysthyroïdie peuvent être pris à tort pour des signes fonctionnels de la ménopause, qu'il s'agisse d'une hypothyroïdie (asthénie, crampes, constipation, prise de poids, frilosité, peau sèche) ou d'une hyperthyroïdie (irritation, fatigue, insomnie, bouffées de chaleur, sueurs, tachycardie).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte