Préserver la fertilité  Abonné

Publié le 24/06/2019

La législation Française prévoit la possibilité d'autoconserver des gamètes ou du tissu germinal dès que la fertilité d'une personne risque d'être prématurément altérée. La chirurgie des endométriomes par kystectomie intrapéritonéale en fait partie, du fait d'une diminution fréquente de la réserve ovarienne. La femme doit en être informée au préalable. De plus, un antécédent de chirurgie des endométriomes serait corrélé à un plus mauvais taux de naissance en FIV.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte