Allergie périopératoire

Premiers responsables, curares et antibiotiques  Abonné

Par
Publié le 22/11/2018
allergie

allergie
Crédit photo : BURGER/PHANIE

En raison du grand nombre de substances injectées, la période périopératoire est à risque de réaction allergique, IgE-médiée ou non. Les travaux du réseau du Groupe des études des réactions anaphylactiques peranesthésiques (Gerap) ont permis de préciser l’incidence des anaphylaxies IgE-dépendantes, estimée en France à 1 pour 10 000 anesthésies. Les curares sont la première cause d’anaphylaxie peropératoire, suivis par les antibiotiques, dont l’implication augmente d’années en années et qui sont désormais en cause dans 20 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte