Mieux comprendre  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 22/11/2018

Les recherches portent aujourd’hui sur plusieurs domaines. Des études s’intéressent à la compréhension des mécanismes en cause dans les 30 à 40 % de réactions sans élévation des IgE. Il faut également trouver de nouveaux marqueurs pour identifier les produits en cause. Le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques est nécessaire pour prendre en charge les formes graves et éviter les décès. Des recherches portent également sur la définition des groupes à risque d’allergie aux antibiotiques.


Source : Bilan Spécialiste