Pour Marisol Touraine, l’Ordre infirmier « n’a manifestement pas trouvé sa place »

Publié le 05/10/2012

La ministre de la Santé a déclaré devant les membres du Centre national des professions libérales de santé (CNPS), réunis pour leur journée de rentrée à Paris ce vendredi, que le Parlement devait trancher la question de l’adhésion facultative à l’Ordre infirmier. « Il n’a manifestement pas trouvé sa place auprès de l’immense majorité des professionnels », a diagnostiqué Marisol Touraine.

Elle a ajouté qu’une réflexion « sur la mise en œuvre des fonctions de régulation déontologique », devait être enclenchée. À terme, une instance spécifique pourrait voir le jour.

Marisol Touraine a enfin clos toute polémique sur les autres Ordres. « Je tiens à redire que la réflexion engagée, par le gouvernement, sur les ordres, ne concerne que celui des infirmiers ». En juillet, le ministère de la Santé avait indiqué que l’éventuelle suppression de l’adhésion obligatoire pourrait concerner aussi les masseurs-kinésithérapeutes et les pédicures-podologues. Le 25 septembre dernier, le député socialiste Jean-Marie Le Guen avait lui aussi regroupé les 3 ordres dans une proposition de loi visant à instaurer l’adhésion facultative. Le Syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes estimait que c’était « une régression très inquiétante pour la sécurité des patients et un désaveu inacceptable pour la profession ».

 C.G.

Source : lequotidiendumedecin.fr