Violences obstétricales

Mieux former les médecins et interdire les actes sexistes et sexuels (code)

Par
Coline Garré -
Publié le 03/07/2018

Faire la lumière sur les actes sexistes voire les violences qui surviennent dans le suivi gynécologique et obstétrical, mieux les prévenir, et mieux les signaler et sanctionner : tels sont les trois axes que le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCE) met en avant dans son rapport remis à Marlène Schiappa ce 29 juin.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?