Menace d’arrêt des IVG : le Syngof rétropédale mais ne s'excuse pas

Par
Elsa Bellanger -
Publié le 14/03/2019
ivg

ivg
Crédit photo : S. Toubon

Face au tollé, le Syndicat des gynécologues et obstétriciens de France (Syngof) assure dans un communiqué qu’il ne cessera pas la pratique des IVG, mais « ne faiblira pas devant le problème de couverture assurantielle (…) qui menace la pérennité de la profession ». Se présentant au « Quotidien » comme un « syndicaliste qui soutient ses confrères en grande difficulté et menacés de ruine », le Dr Bertrand de Rochambeau, président du Syngof, se dit « désolé d’en être arrivé là pour parler de ce vrai problème de vie qui touche 15 confrères.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?