Maladies professionnelles : deux cancers ajoutés et des délais de prise en charge qui s'allongent

Par Damien Coulomb
Publié le 09/05/2017
- Mis à jour le 09/05/2017

Une mise à jour de la liste des maladies professionnelles a été publiée dimanche 7 mai au « Journal officiel ». Inscrit au tableau 52 bis, le carcinome hépatocellulaire causé par des travaux dans les ateliers de polymérisation et par des travaux de chargement, de déchargement, de production et de conditionnement de chlorure de vinyle monomère fait désormais partie des maladies professionnelles.

De même, la leucémie myéloïde chronique associée à la production, au transport, à la logistique et à l'utilisation des produits contenant du butadiène est ajoutée dans un tableau dédié au butadiène. La liste des pathologies professionnelles du genou se voit, elle, rallongée d'un nom : le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, avec un délai de prise en charge de 14 jours.

Par ailleurs, le délai de prise en charge du syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe passe de 7 à 90 jours, celui de la tendinopathie sous-quadricipitale et de la tendinopathie de la patte d'oie de 7 à 14 jours. Les hygromas aigus et chroniques des bourses séreuses se voient requalifiés en hygromas chroniques et aigus du genou.

Dans la partie du tableau consacrée aux pathologies de la cheville et du pied, le délai de prise en charge de la tendinopathie d'Achille objectivée par échographie ou IRM passe de 7 à 14 jours.


Source : lequotidiendumedecin.fr