SCA à coronaires non sténosantes

L'IRM, examen clé

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 04/07/2019
IRM

IRM
Crédit photo : phanie

Face à une souffrance myocardique aiguë, qui doit être considérée jusqu'à preuve du contraire comme un syndrome coronarien aigu, la priorité est d'éliminer une lésion coronaire. Une coronarographie est ainsi réalisée d'emblée en cas de sus-élévation du segment ST, tandis que les indications de l'exploration invasive sont portées après stratification du risque en l'absence de sus-élévation du segment ST. « Dans ce contexte, l'IRM prend toute sa place », souligne le Pr Olivier Lairez (CHU Rangueil, Toulouse).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)