Les maladies neurologiques rares, la génétique primordiale  Abonné

Par
Publié le 27/02/2017

S'il existe encore peu de traitements spécifiques pour les maladies neurologiques rares, l'identification de la cause génétique est primordiale, explique le Pr Alexandra Durr, spécialiste en neurogénétique à l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) et à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte