Le meurtrier présumé du Dr Patrick Rousseaux déclaré irresponsable

Par Stéphane Long
Publié le 27/03/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
gendarme

gendarme
Crédit photo : AFP

Deux ans après le meurtre du Dr Patrick Rousseaux, la cour d’appel de Versailles a rendu un arrêt dans lequel elle déclare irresponsable le meurtrier présumé du médecin, selon une information publiée par « L’Écho républicain ».

« Il évite les assises en raison d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes au moment des faits », a déclaré le procureur de la République au quotidien régional. La cour d’appel a décidé de maintenir l’accusé en soins psychiatriques dans un centre pénitencier.

La communauté médicale choquée

Le généraliste de 64 ans, installé à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), avait été retrouvé le 1er février 2017 dans son cabinet, tué d’une cinquantaine de coups de couteau. Un quadragénaire, patient du Dr Rousseaux, avait été arrêté le jour même, couvert de taches de sang. Un couteau, avec des traces de son ADN, et des chaussures ensanglantées avaient été retrouvés.

L’affaire avait suscité l’émoi, notamment au sein de la communauté médicale, et avait eu un écho national. À l’époque ministre de la Santé, Marisol Touraine avait exprimé son soutien « à l'ensemble des médecins généralistes de France, endeuillés par ce drame, qui accomplissent chaque jour un travail exemplaire, dans des conditions parfois difficiles, au service de leurs patients ».


Source : lequotidiendumedecin.fr