Le médecin à haut risque d’erreur « profilé »  Abonné

Publié le 01/02/2016

Professeur de médecine et de droit à Stanford (Californie), le Dr David Studdert a joué, avec quelques confrères, les « profilers » d’un genre particulier. Il vient d’établir le portrait-robot du praticien à haut risque d’erreurs médicales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte